Les temples de Thaïlande

©Evlakhov Valeriy

Les temples de Thaïlande ravissent toujours les visiteurs par leur architecture, leurs couleurs, leurs ors et la sérénité qui s’en dégage. Ce sont des temples bouddhistes, la forme de bouddhisme dominante en Thaïlande étant le bouddhisme Theravada, ou « doctrine des Anciens ». Celle-ci est fondée sur des textes relatant les paroles du Bouddha.

En langue thaïe, temple se dit Wat. Tous les temples en Thaïlande sont en fait des monastères, lieu de vie et de culte d’une communauté de moines bouddhistes. Les monastères abandonnés ou en ruines, comme l’on peut en trouver à Sukhothaï ou Ayutthaya, les anciennes capitales du royaume du Siam, portent encore le nom de Wat, même si bien entendu ils n’hébergent plus de moines.

De nombreux termes thaïlandais comme Ubosot, Sim, Viharn, Chedi, Sala, Montop ou Prang décrivent les divers édifices existants à l’intérieur d’un temple. Ceux-ci peuvent être consacrés aux cérémonies religieuses, à la conservation des reliques, à la commémoration de la mort du Bouddha ou encore à la vie en communauté.

La Thaïlande compte des milliers de temples disséminés sur tout son territoire, un patrimoine religieux et culturel hors du commun dont il est impossible de faire le tour. Voici notre sélection des temples incontournables de Thaïlande.

Les plus beaux temples en Thaïlande

#1 Wat arun

Wat Arun, le temple de l’aube, est situé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya à Bangkok. Il tient son nom du conducteur du char du dieu soleil hindou, Sūrya.

Si son érection remonte au royaume Ayutthaya, à une époque où Bangkok n’était pas encore née, il bénéficia d’importants travaux au 19ème siècle. Représentation architecturale du mont Meru, le centre du monde dans la cosmologie bouddhiste, Wat Arun est un temple de rang royal, accueillant le crématoire du roi Rama IX et tenant une place de choix dans l’histoire thaïlandaise.

Autour d’un édifice central incrusté de porcelaine chinoise, un Prang culminant à 82m et surmonté du trident de Shiva à sept branches, se dressent 4 Prangs plus petits.

Monument parmi les plus visités de Bangkok, la vue depuis la rive opposée est tout simplement inoubliable.

#2 Wat pho

Wat Pho, temple le plus ancien de Bangkok, date du VIIe siècle. Il abrite une statue de 45m de long sur 15m de haut, le Bouddha couché sur son lit de mort, avant son accession au parinirvâna.

Le temple, qui se situe à l’est du Chao Phraya, à côté du Palais royal, a lui aussi bénéficié d’importantes restaurations. Wat Pho, berceau du massage traditionnel thaïlandais, accueille une école de médecine thaïlandaise ainsi que la plus grande collection d’images de Bouddha en Thaïlande.

#3 Wat saket

Pour parvenir à ce temple du 18ème siècle, il vous faudra gravir plus de 300 petites marches le long d’un chemin bordé de cloches et de gongs. Le Temple de la Montagne d’or, perché sur une colline, offre de belles perspectives sur la capitale thaïlandaise. Au centre de Wat Saket se trouve un chedi doré haut de 58m et protégeant des reliques du Bouddha.

#4 Wat mahathat

Le Monastère de la Grande Relique, situé dans le centre historique de l’ancienne capitale siamoise Ayutthaya, date du 14ème siècle. Il abritait, comme son nom l’indique, une relique du Bouddha. Typique du style architectural khmer, ses vestiges imposants recèlent une particularité : la tête d’une statue de Bouddha encastrée entre les racines d’un figuier. Aujourd’hui, c’est un centre célèbre pour étudier au quotidien le bouddhisme et la méditation Vipassana.

#5 Wat phra that doi suthep

Ce temple perché sur la montagne dominant Chiang Mai offre le plus beau point de vue sur la ville et ses environs. La légende de l’Éléphant blanc raconte qu’une relique du Bouddha fut amenée ici par un pachyderme qui mourut en arrivant au sommet. Si ce temple possède des caractères bouddhistes et hindouistes, c’est un lieu de pèlerinage très important en Thaïlande. Le cloître permet d’ailleurs de découvrir chronologiquement via ses peintures murales la vie du Bouddha historique.

#6 Les spécificités d’un temple en Thaïlande

En termes architecturaux, un temple en Thaïlande suit des règles immuables. Il se divise ainsi en trois aires distinctes. La cour du temple bouddhiste mène vers l’édifice où les moines reçoivent leur enseignement. Un édifice principal accueille les cérémonies religieuses.

Si vous visitez un temple en Thaïlande, sachez que vous devez respecter des règles strictes et surtout liées au Code pénal. Vous risquez donc d’être verbalisé si vous enfreignez une de ces règles. Elles restent simples à suivre mais mieux vaut être au courant. Enlevez vos chaussures, asseyez-vous à genoux au cours des méditations, et, si vous êtes une femme, ne vous adressez pas directement à un moine. Habillez-vous correctement, épaules couvertes et robe couvrant les genoux.

Vous pouvez aussi effectuer une retraite spirituelle dans un temple en Thaïlande si vous êtes vous-même bouddhiste ou encore participer à des séances de chants pour psalmodier les enseignements de Bouddha.

Nos suggestions de voyage