Top 5 des parcs naturels de Thaïlande

©chayakorn

On dénombre une cinquantaine de parcs naturels en Thaïlande. Ces joyaux de la nature recèlent de nombreuses surprises et tiendront toutes leurs promesses. À savoir, paysages à couper le souffle, dépaysement total et souvenirs impérissables. Entre les chutes d’eau spectaculaires, les animaux sauvages en liberté, les milliers d’espèces de plantes différentes, il vaut mieux avoir libéré de la place sur sa carte mémoire. C’est une superficie totale de plus de 25 000 km² qui est dédiée à la nature et sa protection. Il s’agit en effet d’endroits préservés, où cohabitent faune et flore d’une infiniment grande diversité. Lors de votre voyage, il faudra tenir compte des prévisions météo et disposer d’un équipement adapté ainsi que bien se renseigner sur les possibilités d’hébergement sur place. Choisir 5 parcs nationaux pour ce descriptif permet de se focaliser sur l’essentiel. La sélection comporte les parcs les plus célèbres, ce qui signifie qu’ils plaisent à la majorité de leurs visiteurs. Lors d’un séjour court ou moyen, vous ne pourrez pas tout voir. Se concentrer sur quelques endroits importants est un bon moyen de réussir ses vacances. Voyons maintenant, quels sont les 5 meilleurs parcs naturels de Thaïlande.

#1 Parc National de Khao Sok

Situé dans la province de Surat Thani, et d’une superficie de 739 km², vous pourrez vous y rendre en minibus au départ de Phuket, Khao Lak ou encore Krabi. Le prix d’entrée est de 300 baths (8 €) Il s’agit du parc naturel de Thaïlande disposant de la plus vieille forêt tropicale du monde. Mais ce n’est pas tout, vous pourrez faire un trek à travers les montagnes calcaires, explorer grottes et lacs et aussi observer de nombreuses espèces d’animaux sauvages, incluant tapirs, tigres, éléphants, ours ou encore gibbons. Il est le lieu idéal de l’amoureux de la nature, amateur de randonnée et de vie sauvage.

#2 Parc National de Khao Yai

Il est le parc national le plus visité de Thaïlande et le second en termes de superficie avec ses plus de 2 000 km². À seulement 175 km de Bangkok, il est facilement accessible et l’entrée coûte 400 baths (10 €). Le parc est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005, en raison du fort intérêt écologique qu’il représente. Sa biodiversité y est impressionnante et vous aurez peut-être la chance d’y observer des espèces en voie de disparition comme les éléphants, tigres, gibbons ou ours. De nombreux services y sont mis en place afin d’accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions. Le centre d’information vous fournira cartes et toutes sortes d’informations nécessaires pour vous aventurer sur les quelques 50 km de chemins balisés. Il y a des possibilités d’hébergement sur place, en bungalows et tentes.

#3 Parc National d’Erawan

Couvrant une surface de 550 km², le parc est situé à l’ouest de la Thaïlande dans la province de Kanchanaburi, seulement à 2 h de route de Bangkok. L’entrée coûte uniquement 200 bahts (6 €), tout cela en fait un parc très populaire, à éviter durant le week-end. L’attraction phare est la grande cascade à sept niveaux. Un sentier botanique, disposant de nombreux panneaux d’informations, suit le cours d’eau et vous emmènera jusqu’aux 4 grottes du parc. Prendre de bonnes chaussures de marche et un maillot de bain sont vivement recommandés afin de profiter pleinement de cette oasis idyllique.

#4 Parc National de Kaeng Krachan

Il est le plus vaste de toute la Thaïlande et couvre l’impressionnante superficie de plus de 3 000 km². Situé dans la province de Phetchaburi, à 100 km au sud de Bangkok, il est relativement facile d’accès. Vous pourrez y rencontrer des éléphants, des ours, des gibbons, des léopards et des daims. Aussi, plus de 400 espèces d’oiseaux différentes nichent dans le parc. Grottes, chutes, ascension du point culminant (le Phanoen Thung), et promenade en bateau sur le lac sont au programme. Pour visiter le parc Kaeng Krachan il vous faudra prendre un mini-van depuis Bangkok, qui vous amène directement au point d’information. Le prix de l’entrée est fixé à 300 baths (8 €). Pour s’alimenter, il y a un restaurant et un petit supermarché près du point d’information. Attention, le parc est fermé du 1er août au 31 octobre.

#5 Parc national du Doi Inthanon

Si lors de votre périple vous passez par Chiang Mai, il est fortement recommandé de faire un arrêt au parc national du Doi Inthanon, à 1 h 30 de transport et dont l’accès coûte 300 baths. Il couvre 482 km² et son altitude évolue de 800 m en plaine jusqu’à 2 565 m pour le sommet du même nom. Point culminant de la Thaïlande, il vous sera possible de l’atteindre après une bonne marche. Mais avant cela, vous visiterez de magnifiques cascades, un village de la tribu tribale locale ainsi que des pagodes royales.

Nos suggestions de voyages :