Sécurité

La sécurité en Thaïlande, peut-on en parler ?

Ouverte au tourisme depuis maintenant quelques années, la Thaïlande est un pays relativement sûr où il fait bon de voyager en solo, en duo ou en tribu nombreuse. Aucun avertissement sécuritaire n’est en vigueur sur l’ensemble du pays. Les spécificités sont avant tout régionales. Ainsi, avant votre départ, nous vous conseillons de vous renseigner auprès du ministère des Affaires étrangères et de prendre connaissance de l’état de tensions ou des éventuelles vigilances climatiques en vigueur dans les régions parcourues.

Depuis toujours, l’instabilité politique de la Thaïlande crée de nombreuses manifestations et rassemblements politiques partout dans le pays et particulièrement dans sa capitale Bangkok. De manière générale, tenez-vous à l’écart de ce genre d’attroupements qui peuvent parfois dégénérer en de fâcheux incidents.

Il vous est également fortement déconseillé de vous rendre dans les provinces de Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla au sud de la Thaïlande où les occidentaux peuvent être la cible d’attaques terroristes d’une violence extrême.

Enfin, les zones frontalières avec la Birmanie et le Cambodge peuvent bien souvent être en proie à des violences et affrontements entre les populations. Si le touriste n’est pas visé, il peut néanmoins en faire les frais. Ne vous aventurez pas dans ces zones dites « tendues » et ne tentez pas de franchir la frontière en dehors des points de passage prévus à cet effet.

Pour ce qui est du quotidien, la Thaïlande est comme partout. Pickpockets et arnaques existent mais ne sont pas un problème majeur. Il convient simplement d’adopter un comportement raisonné et prévoyant dans la rue et les transports en commun, de ne pas laisser ses effets personnels à la vue de tous ou d’être plus vigilant à la nuit tombée où alcool et fêtes peuvent vite faire vaciller les plus résistants.

Virus Zika : quels sont les risques?

Ce n’est un secret pour personne : les pays au climat humide et chaud et à la végétation dense sont le lieu propice à l’émancipation de nos ennemis les moustiques. Sur toutes les bouches depuis le début de l’année, le mot « Zika » résonne dans la tête des voyageurs qui ont entrepris de découvrir une région tropicale au cours de l’année. Y a-t-il lieu de s’inquiéter et de renoncer aux beaux projets de voyages que vous vous étiez donné ? Ensemble, partons pour un état des lieux de ce qu’est le virus en question et de ses réels risques sur notre santé.

Comme la dengue ou le chikungunya, le zika est de ces virus qui se transmettent par la piqûre d’un moustique infecté. Habitués à ces bestioles au potentiel bien souvent plus importunant que dangereux, leurs piqûres peuvent malheureusement, dans certains cas, engendrer de graves épidémies sanitaires. Habitué à de tels scandales, le monde a pourtant toujours du mal à s’adapter et se trouve bien souvent démuni face à l’ampleur d’une épidémie.

Mais quels sont les risques réels du virus Zika sur notre santé ? Si dans 75% des cas, l’infection transmise par le moustique contaminé passera outre silence puisqu’elle n’occasionnera aucun symptôme, elle pourra malheureusement, dans certains cas, dégénérer. Une inflammation du système nerveux autrement appelé « symptôme de Gillain-Barré » ou une microcéphalie chez le fœtus sont les conséquences tragiques d’un cas de virus Zika qui aura dégénéré.

Les femmes enceintes et les personnes âgées étant les plus vulnérables face à ce virus, il leur est fortement déconseillé de voyager dans l’un de ces pays. Pour le reste, une bonne protection anti moustique et des vêtements couvrants tout au long de votre circuit dans le pays infecté saura vous garantir la protection qu’un vaccin n’a pour le moment réussi à fournir.

Malgré « l’urgence de santé publique » que représente la présence de ce virus aucune restriction de voyage n’a été déclarée. Ne renoncez pas pour autant à vos beaux projets de voyage et suivez les recommandations de votre guide et/ou conseiller de voyage.

Puis-je voyager avec mes enfants ?

La Thaïlande est un pays aussi bien apprécié des petits que des grands et chanceux sont les petites têtes blondes qui pourront se vanter, dans la cour de récré, d’avoir goûté à cette culture lointaine si riche et contrastante.

Si l’idée d’un voyage en famille vous fait les yeux doux, alors il se peut que la Thaïlande soit votre destination de prédilection. Des circuits entièrement adaptés à toutes les tranches d’âge de la famille sont régulièrement étudiés par nos conseillers spécialisés qui se font une joie certaine d’y intégrer des activités créatives et ludiques idéales pour toute la famille. Ainsi, d’une balade en tuk tuk dans les rues de Bangkok à un cours de cuisine locale en compagnie d’une famille thaï, tout est mis en œuvre pour faire en sorte que petits et grands repartent avec des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête.

Y’a-t-il des réductions pour les enfants ?

Il va de soi que nos charmantes demi portions n’ont pas à payer le même prix que nous, en particulier s’ils n’occupent qu’un lit dans notre chambre ou mangent un quart de notre ration alimentaire quotidienne. Les hébergeurs l’ont bien compris et nombreux sont ceux qui proposent des réductions an fonction de l’âge de ces derniers. C’est tout naturellement que nous répercuterons ces avantages au prix de votre voyage en Thaïlande.

Qu’en est-il de la santé ?

Si aucune vaccination n’est obligatoire pour les voyageurs européens, il convient néanmoins d’être « à jour » avec son carnet de santé au niveau des vaccinations universelles : diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatite B sont monnaie courante et indispensables en France comme à l’étranger. Ceux qui n’auraient pas pris soin de se vacciner contre l’hépatite A doivent absolument le faire avant leur départ. Ce virus, transmis lors de l’ingestion alimentaire est présent partout et à ne pas l’anticiper, vous risquerez de passer à côté des nombreux délices de la cuisine locale. Enfin, une vaccination contre la typhoïde est fortement recommandée avant votre départ.

Côté précautions, voici quelques recommandations :

– Pensez à bien vous hydrater tout au long de votre voyage. Fortes chaleurs et humidités peuvent parfois vous conduire à ignorer la sensation. N’attendez pas d’avoir soif pour boire de l’eau minérale ou purifiée !
– Ne buvez surtout pas l’eau du robinet qui n’est pas considérée comme « potable » et peut venir vous gâcher tout un séjour.
– Soyez très attentifs au conseils et recommandations de votre guide lors de vos différentes excursions dans la jungle ou la campagne : ne vous baignez pas partout, en particulier dans les eaux polluées vecteurs de parasites pouvant entraîner de fâcheuses maladies, éviter le contact avec les animaux ou bestioles dont vous ignorez la véritable nature et enfin munissez-vous d’un puissant anti-moustique voir d’une moustiquaire pour vos courts séjours dans la forêt : épidémies de dengue, paludisme ou chikungunya peuvent surgir à tout moment en Asie du Sud-Est et comme dans la plupart des cas, « mieux vaut prévenir que guérir » !
– Enfin, l’encéphalite japonaise, maladie quasiment ignorée chez nous mais très répandue en Extrême Orient et Asie du Sud Est est une maladie virale dont les pics sont recensés pendant les périodes de mousson. Si les conséquences d’une infection sont graves, elles peuvent être anticipées en se prévalant d’un vaccin payant avant votre départ.

Nos garanties

Un voyage sur-mesure en Thaïlande ?
Faites nous part de vos envies